Comment définir l’outil benchmarks ?

Le benchmark est un moyen qui permet de faire une évaluation de performance d'une société sur son domaine économique et de faire une comparaison avec les meilleurs acteurs du secteur. Cet outil de développement permet de s'appuyer sur une démarche d'évaluation en se référant sur un ou de nombreux modèles prouvés.

Comment définir un benchmark ?

Le benchmarking appelé autrement benchmark, fait l'objet d'une méthode marketing permettant pour une société de vérifier les performances d'une autre société. Ce dernier repose sur la  comparaison et l'analyse des performances de produits ou prestations en concurrence et célèbres sur le marché, dans le but de développer la conception d'un produit, qui doit ressembler aux produits observés.

Cette phase d'analyse comparative de la concurrence excède la simple limite de la veille concurrentielle, puisqu'elle permet aussi de dépasser d'autres champs d'activités en dépit de ceux connus de l'entreprise. Cela permet de se baser sur leurs techniques de marketing, leurs processus de gestion et d'organisation. Il peut notamment être l'objet d'entreprises ayant des méthodes qui peuvent être répliquées par la constitution entreprenante de benchmark. Dans ce sens, il est peut-être question de :

  • Benchmark concurrentiel ;
  • Benchmark sectoriel.  

La notion de benchmarking consiste à sélectionner à l'échelle internationale, la société ou les sociétés qui effectuent d'une manière performante une démarche ou une tâche quelconque, d'aller analyser et de suivre, une stratégie pour sa propre société.

Pour une société, cela consiste à faire une comparaison par rapport aux " leaders " qui se placent sur le marché, de se diriger en fonction de ces idées, des pratiques, des fonctionnements et de l'expérience qui permettent d'améliorer les pratiques.

Pourquoi réaliser un benchmark ?

Pour toute entreprise qui se trouve dans un marché saturée de concurrence, les éléments énonciateurs de qualité et de performance font l'objet d'une bonne étude selon le rôle des autres acteurs disponibles. Il devient alors important pour cette entreprise d'être comparé au niveau de ces concurrents directs et indirects, partenaires, confrères présents sur le marché. 

La concurrence est perçue par toute entreprise, comme étant un danger et un moteur de développement permanent en même temps. Ce dernier, lui permet de la pousser vers l'amélioration. Autrement dit, le benchmark est un moyen efficace de se comparer à ses rivaux.

Le benchmark a pour objectif d'augmenter la compétitivité et la productivité de la société, ainsi que le développement d'un produit avant de le mettre sur le marché. On peut énumérer quatre types de benchmarks divers : 

  • Les benchmarks internes ;
  • Les benchmarks compétitifs ;
  • Les benchmarks fonctionnels ;
  • Les benchmarks horizontaux.  

Général ou détaillé, le benchmark peut prendre comme objet un sujet spécifique. Prenant l'exemple d'un site e-commerce dont l'activité vise la commercialisation des raquettes de tennis, ce cas peut entamer un benchmark pour fixer les pratiques relatives aux coûts de port, à la livraison ou à la réglementation retour. 

En plus, le site en activité peut notamment opter comme références des acteurs actifs dans des domaines différents, comme les vendeurs de chaussures, d'accessoires. L'e-commerce se réfère généralement des benchmarks pour que les pratiques restent claires. 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *