Vendre son site web : quel prix puis-je en tirer ?

Vendre son site web ou son blog peut être une occasion d’engranger beaucoup d’argent d’un seul coup, une somme qui peut être beaucoup plus élevée que les gains mensuels, voire annuels. Mais savoir la valeur exacte d’un site est souvent compliqué, de nombreux paramètres sont à prendre en compte et une estimation objective est compliqué. Mais des modes de calcul existent et ils permettent d’avoir une idée sur le potentiel d’un site.

Calcul classique

Pour avoir une estimation très approximative de la valeur marchande d’un site, on se base sur une équation simple :
                                        Valeur du site = chiffre d’affaires mensuel X 12
Cette formule permet tout juste d’avoir une approximation qui peut être loin de la réelle valeur du site mais elle permet au moins d’avoir un repère.
D’autres formules existent, plus précises, qui prennent en compte un nombre plus grand de critères mais elles concernent surtout les entreprises dont on détient toutes les données et sur lesquelles on a des informations concrètes, tangibles, ce qui n’est pas toujours le cas des sites web.

Plus de critères pris en compte pour plus de précision

site à vendrePour une estimation plus réaliste, il faut prendre en compte d’autres paramètres que le chiffre d’affaires, tels que la fréquentation du site, la valeur de son nom de domaine, l’ancienneté du site, sa position dans son domaine, son référencement, son contenu, sa base de données, sa liste d’emails ou les charges de fonctionnement.
Il faut aussi savoir que tous les acheteurs n’ont pas les mêmes attentes. Un acheteur peut acquérir un site au trafic très bas mais à la base de donnée ou la liste d’email intéressantes.
Les perspectives qu’offre le site sont aussi à prendre en compte. Un site au trafic bas aujourd’hui peut être vendu cher pour son innovation ou pour ses grandes possibilités d’optimisation.

Une estimation automatisée

Des outils d’estimation de la valeur des sites existent. Ils calculent la valeur du site en se basant sur des critères statistiques, tels que la fréquentation, le volume de la base de donnée ou le ranking sur google. L’automatisation ne permet pas de prendre en compte les critères subjectifs tels que les possibilités d’optimisation, les perspectives d’avenir, l’innovation du site et les estimations sont très approximatives et rarement réalistes.
Si le site est vraiment cher et qu’il y a un risque de le sous-évaluer, il est toujours possible de s’adresser à un bureau d’audit spécialisé. Beaucoup en France et ailleurs se sont spécialisés dans l’évaluation des sites web en se basant sur des études exhaustives qui prennent en compte le plus grand nombre de paramètres possible.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *